Répression à l’EHPAD KORIAN

Des salariés de l’EHPAD KORIAN«  les Parents » Dénoncent harcèlement, Dégradations des conditions de  travail et de la prise en charge des résidents

Au lendemain de la journée  du 25 novembre contre les violences faites aux femmes, des aides-soignantes dénoncent la violence au travail.
Dans leur maison de retraite, règne un climat délétère depuis des mois. Les salariés ne se laissent pas faire :
Plaintes, main courantes, courriers à la direction, alerte à l’ARS, à l’inspection du travail, pour que cessent harcèlements, pressions, mauvaises conditions de travail, accidents du travail nombreux… qui engendre mauvaise prise en charge et insécurité  des résidents.
Mais les directions des EHPAD des grands groupes financiers comme KORIAN, n’ont qu’un seul but : la rentabilité financière, et se moquent des conditions de travail des salariés et de prise en charge des résidents.
La direction, de l’établissement répond par la répression :
Une aide-soignante qui avait été prise à partie  et enfermée dans un bureau, fait une chute grave : elle est mise à pied et convoquée en vue d’un licenciement pour faute grave.
Une aide-soignante, qui avait osé témoigner du harcèlement et des pressions de la direction est convoquée MARDI 29 NOVEMBRE

A cette occasion, les salariés de l’établissement et l’union locale CGT Marseille sud, se sont rassemblés le  MARDI 29 NOVEMBRE 2016 à 14h devant l’établissement.

Nous exigeons l’arrêt des procédures de sanction et licenciements à l’ égard des salariées !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *