Tous ensemble dans l’action

Mardi 30 Janvier 2018

Alors que depuis de nombreuses années, les personnels des EHPAD et des services d’aide à domicile tirent la sonnette d’alarme sur le manque de personnel considérable, des conditions de travail insoutenables et des conditions d’accueil des personnes âgées en perte d’autonomie alarmantes, les réponses apportées par le gouvernement, les décideurs locaux et les dirigeants des EHPAD ne sont pas à la hauteur. Il s’agit bien d’une maltraitance institutionnelle et organisée qui s’installe dans les EHPAD publics comme privés.

UN BESOIN URGENT DE PERSONNEL
Dans un milieu professionnel tourné vers l’humain, c’est bien de personnel dont on a besoin, de professionnels qualifiés, en nombre suffisant, reconnus et respectés.

UN BESOIN URGENT DE FINANCEMENT
La Loi de Finances de la Sécurité Sociale (LFSS) 2018 affiche une baisse des budgets publics au détriment de notre système de santé et de protection sociale. Par ailleurs, la mise en place de la nouvelle tarification en 2017 des établissements médicosociaux – notamment les EHPAD – impose de nouvelles contraintes budgétaires aux établissements entrainant une baisse des ressources de près de 200 millions d’€.

LES TARIFS ACTUELS QUI COÛTENT DES MILLIERS D’€ AUX RÉSIDENTS ET À LEUR FAMILLE, SONT BEAUCOUP TROP ÉLEVÉS ET N’ONT POUR OBJECTIF QUE DE GÉNÉRER DES BÉNÉFICES ET/OU DES DIVIDENDES POUR LES ACTIONNAIRES ALORS QUE LE SERVICE RENDU EST SOUVENT DE PIÈTRE QUALITÉ.

Pour la CGT, la prise en charge de la perte d’autonomie, l’accompagnement des personnes âgées, à domicile comme en institution, doivent être remboursés à 100 % de la dépense opposable. Le financement de la perte d’autonomie doit relever de la branche maladie de la Sécurité Sociale. C’est un enjeu majeur de société !

La CGT revendique :

▪ l’arrêt de la réforme de la nouvelle tarification des EHPAD (qui ne permet plus de tenir compte de la spécificité de chaque établissement),
▪ des emplois supplémentaires (un personnel pour un résident) pour assurer une prise en charge digne des résidents,
▪ l’augmentation des salaires et la reconnaissance des qualifications pour lutter contre la précarité dans les EHPAD.
▪ le respect des personnels et de leurs droits

La CGT 13 appelle les salariés des EHPAD à participer à la journée nationale de grève et de mobilisation à l’appel des Fédérations CGT de la Santé et des Services Publics

Le 30 Janvier 2018 à 10H

Rassemblement devant la préfecture- Marseille

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *