Violences Policières

Les dernières semaines ont été marquées par de fortes mobilisations partout en France. Au niveau départemental, la contestation s’organise également dans de nombreux endroits. La journée de samedi 1er décembre a vu plusieurs manifestations converger sur le Vieux Port, de plus depuis vendredi des milliers de lycéens sont mobilisés sur leur lycée.
Face à cette colère, la seule réponse du gouvernement est la répression et la violence policière. Depuis vendredi de nombreux blessés sont à dénombrer ; Samedi l’usage de la force s’est fait notamment face à des familles et des personnes âgées.
Aujourd’hui de nombreux lycéens ont été blessés, dont un grièvement brûlé au 3e degré.
De plus nous venons d’apprendre qu’une personne âgée résidant sur la Canebière était
décédée suite à ses blessures dues à l’explosion d’une grenade lacrymogène devant sa
fenêtre au 4e étage.
Ce jour encore, lundi 03 décembre, les lycéens réunis devant la préfecture et des militants CGT ont essuyé la répression policière orchestrée par un pouvoir aux abois
entraînant plusieurs blessés par flash Ball.
Nos organisations condamnent l’usage de la force contre des manifestants pacifistes et prendront toutes les mesures nécessaires pour que les revendications puissent continuer à s’exprimer et faire plier ce gouvernement à la solde du grand capital.
Marseille, le 3 décembre 2018
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *