Solidarité avec les travailleurs grecs

L’Union Départementale CGT 13 apporte toute sa solidarité aux travailleurs grecs qui se mobilisent contre la loi travail en discussion au Parlement grec.
Ce projet de loi, dont le PAME revendique le retrait pur et simple, organise :
• la flexibilité et l’augmentation du temps de travail en cassant le droit à la journée des 8H ainsi que les heures supplémentaires rémunérées en imposant le recours au compte épargne-temps.
• La restriction du droit de grève : service minimum imposé à 40% du personnel
dans les entreprises publiques et parapubliques, l’augmentation du seuil de votes favorables pour déclarer la grève et le recours au vote à domicile par voie informatique. En cas de non-respect des règles lors des grèves, les salariés seront poursuivis au pénal et non plus au civil.
Le 3 juin dernier, d’immenses manifestations se sont déroulées et ce 10 juin, les
travailleurs avec leur syndicat le PAME organisent une grève générale.
En Grèce, laboratoire de l’Union Européenne pour la destruction des droits sociaux, les travailleurs et le peuple résistent avec leur organisation et revendiquent une vie et un travail avec des droits, une augmentation des salaires et des pensions, une journée de travail de 7 heures, une semaine de travail de 5 jours et 35 heures.
Marseille, le 7 juin 202
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.