2ème tour des élections législatives

2ème tour des élections législatives du 19 juin 2022

À l’issue du premier tour des élections législatives, nous pouvons nous féliciter des difficultés dans lesquelles se retrouvent les candidats de la majorité présidentielle, voire de leur absence au second tour, dans les Bouches du Rhône le jugement est sans appel.
Ces candidats paient pour la politique antisociale et le mépris de la majorité présidentielle, le mea-culpa d’entre deux tours n’y changera rien, nous ne sommes pas dupes.
Le fort taux d’abstention devenu structurel dans le pays ne peut satisfaire que les représentants des intérêts de la finance car ce sont essentiellement les classes populaires et les plus jeunes qui s’abstiennent.
Depuis des années, les promesses de changement non tenues, l’éloignement des préoccupations des classes populaires, expliquent au moins en partie cette abstention et cette distance avec la chose politique. Ceux-là doivent maintenant prendre leurs affaires en main.
À ceux qui se sont égarés et trompés de colère en glissant un bulletin contraire aux intérêts du monde du travail, nous disons que la division de ceux qui souffrent des conséquences de la même politique est stérile et ne peut permettre la constitution d’une majorité à l’Assemblée Nationale et un réel changement de cap qui doit être en rupture avec les politiques antisociales.
Dimanche, nous avons l’occasion d’infliger une défaite aux macronistes, à la droite et son extrême qui constituent le camp réactionnaire et priver les riches d’une majorité à leur service, ne nous en privons pas. En toute lucidité, nous affirmons qu’il n’y aura de conquêtes sociales que si les travailleurs interviennent par le vote et la mobilisation sociale. Les travailleurs doivent rester mobilisés quelle que soit la majorité qui sortira des urnes !
Il est urgent de mettre un coup d’arrêt aux politiques libérales qui permettent la spéculation et l’augmentation des prix, la désindustrialisation et son lot de chômage et de précarité, la casse des Services Publics et de la Sécurité Sociale, en réduisant l’accès aux soins, à l’éducation, à l’énergie…
Nous n’avons jamais produit autant de richesses, c’est le fruit de notre travail, et elles nous sont volées par une infime minorité qui en profite. Imposons une autre répartition des richesses pour répondre aux besoins de toutes et tous ! Nous avons les moyens de faire autrement.
Nous appelons le monde du travail à voter pour les candidats porteurs du progrès social pour gagner une majorité progressiste à l’Assemblée Nationale et à adhérer à la CGT pour résister collectivement au patronat et gagner de nouvelles conquêtes sociales !
Marseille, le 15 juin 2022
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.