Voter et Lutter

Élections législatives 12 et 19 juin 2022
Les 12 et 19 juin se tiendront les élections législatives. Elles sont l’occasion pour les travailleurs d’affirmer une volonté de changement, une recherche d’alternative aux politiques imposées depuis des années. Les travailleurs, par leur bulletin de vote, ont la possibilité de priver de majorité le président des riches.
La CGT, comme à son habitude, appelle le monde du travail à se mêler de ses affaires et à prendre la main sur le choix de société qu’ils veulent. Nous appelons les travailleurs à se mobiliser pour cela, dans la rue, dans les entreprises, collectivités et administrations et aussi dans les urnes.
Il est capital d’imposer une défaite à l’ensemble du camp réactionnaire, fascisant ou libéral. Ils ne renonceront à rien de leurs objectifs néfastes d’asservissement et de reculs sociaux si on ne les contraint pas. À chaque attaque, on constate toujours les mêmes logiques : soit l’augmentation des profits, soit l’ouverture de nouveaux marchés pour le privé. Pour cela, ils ont besoin de casser toutes les logiques de solidarité entre les travailleurs et les générations en créant de la dérégulation partout. Pour faire face à cette attaque globale, nous nous devons de travailler, chacun dans notre rôle (politique, associatif, syndical), à la riposte générale du monde du travail.
Il ne s’agit pas d’accorder un chèque en blanc à qui que ce soit. Il s’agit, en lucidité, d’être dans le rôle de la CGT et d’affirmer qu’il n’y aura de conquêtes sociales que si les travailleurs interviennent.
Il y a assez d’argent et de richesses produites dans notre pays pour permettre d’améliorer la vie de toutes et tous ! En urgence, nous pouvons augmenter les salaires, avoir un SMIC à 2 000 €, une intervention forte de l’État sur les prix des produits et pas seulement alimentaires. Il est également urgent de réindustrialiser notre pays pour répondre aux besoins des populations et se libérer des logiques de la mondialisation financière, tout en prenant en compte les enjeux environnementaux.
Tout cela est possible, l’argent ne manque pas, il faut aller le chercher dans les poches de ceux qui se l’accaparent.
Cela sera d’autant plus faisable si on combine une majorité progressiste à l’Assemblée Nationale et un mouvement social de haut niveau !
Nous appelons les travailleuses et les travailleurs à voter pour les candidats porteurs des aspirations du monde du travail pour gagner une majorité progressiste à l’Assemblée Nationale et à adhérer massivement à la CGT pour faire entendre leurs revendications et défendre leurs droits !
Marseille, le 8 juin 2022
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.