Grève à la clinique Juge

LE PERSONNEL TOUJOURS EN LUTTE

Alors que depuis des mois, les salariés de la clinique Juge interpellent leur Direction sur les dysfonctionnements de l’organisation du travail qui n’a de cesse de dégrader les conditions de travail et la prise en charge des patients, la Direction refuse tout dialogue.
Depuis le 6 février, le personnel à plus de 80% des effectifs, est en grève pour dénoncer les agissements du groupe Alma Viva.
Mais la Direction semble plus préoccupée par l’idée de casser le mouvement de grève (recours à des personnels vacataires ou intérimaires) que de prendre en compte les revendications légitimes du personnel pour assurer la qualité de prise en charge des patients et ainsi améliorer les conditions de travail des salariés. Nous dénonçons avec la plus grande fermeté ces méthodes et agissements de la Direction et exigeons la réouverture sans délai de réelles négociations.
Le personnel a interpellé l’Agence Régionale de la Santé et la DIRECCTE qui ne peuvent plus feindre aujourd’hui d’ignorer la longue liste des graves dysfonctionnements de la clinique.
Cette lutte des salariés de la clinique juge, comme celles de nombreux salariés du secteur de la santé, dénonce la course effrénée à la marchandisation et à la rentabilité de la santé qui se fait au détriment des conditions de travail et de la qualité des soins.

L’Union départementale CGT 13 appelle toutes les organisations du département à participer à un RASSEMBLEMENT JEUDI 16 FÉVRIER 2017 à 11 H devant la clinique – 116 rue J. Mermoz 13008 – suivi d’un pique-nique de lutte.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *