LE 16 JUIN, DU BALCON À L’ACTION COLLECTIVE ! POUR REFUSER DE PAYER LEUR CRISE, POUR LE PROGRÈS SOCIAL !

 

 

La situation catastrophique de l’Hôpital Public, mis en exergue durant la pandémie, symbolise non seulement les conséquences de la marchandisation de la Santé et également les multiples attaques et le démantèlement de tous les Services Publics organisés par les gouvernements
successifs. La gestion intolérable de la crise sanitaire qu’ont dû vivre les personnels, les salariés, les usagers et plus globalement la population, est bien révélatrice d’une crise économique de ce système capitaliste qui dicte ses choix en dehors des intérêts du monde du travail, de la jeunesse et des retraités, au profit d’une petite minorité. Il est inconcevable, inacceptable, alors que la France, 6 e puissance mondiale, dont le PIB a été multiplié par 5 depuis l’après-guerre :

 Que les personnels soignants et la population aient manqué de masques, de gants, de matériel de protection, de personnel et de lits de réanimation.
 Que nos anciens qui vivent dans les EHPAD et les plus jeunes dans les foyers soient confrontés quotidiennement à de la maltraitance institutionnelle.
 D’avoir eu recours à un confinement global national, sans y associer un plan de prévention (méthode qui relève du Moyen Âge),

pourtant c’est arrivé !

PAS DE FATALITÉ !

Cette situation est bien issue des choix politiques, faits par les gouvernements successifs au service du capital qui, à coups de lois et de restrictions budgétaires, ont favorisé le monde de la finance avec ses actionnaires qui se gavent encore et toujours plus, accumulant des milliards d’€ volés aux salariés, aux usagers et remettant en cause la réponse aux besoins de tous. C’est bien pour et par le vol de ces milliards offerts aux entreprises du CAC 40 que les gouvernements et leurs alliés détruisent tous nos Services Publics : Santé, Éducation, Énergie,
Télécommunications, Transports et aussi nos Industries (ex LUXFER, RENAULT…). Dans notre département tous les secteurs sont attaqués : AIR FRANCE, ARCELOR, ALTÉO, PMA, LA CENTRALE DE GARDANNE,LA SAD comme de très nombreuses PME et TPE, fragilisant ainsi la filière portuaire.

Oui, l’heure est plus que jamais à la mobilisation pour en finir avec ces choix politiques, avec ceux qui les ont portés et qui sont responsables de la situation.

MOBILISÉS ET DÉTERMINÉS POUR GAGNER UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES !

L’argent existe pour répondre aux besoins des salariés, des retraités, des jeunes, des privés d’emploi :

 91 Milliards d’exonérations et suppressions de cotisations sociales qui affaiblissent notre
Sécurité Sociale.
 50 Milliards de niches fiscales et 80 Milliards de fraude fiscale qui démantèlent nos Services
Publics.
 50 Milliards de dividendes versés aux actionnaires du CAC 40.

 

REVENDIQUONS TOUS ENSEMBLE LE 16 JUIN :

-De tirer des griffes du marché tous les secteurs essentiels à la vie, à commencer
par la Santé et la Sécurité Sociale.
-Une relance de l’activité économique sous le contrôle de celles et ceux qui
produisent, tenant compte de l’impératif climatique et visant à répondre aux
besoins de la population et du pays.
-La relocalisation et la socialisation des outils de productions agricoles et
industriels.
-Des Services Publics de qualité accessibles à tous, pour tous.
-La justice sociale et fiscale.
-L’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux.
-L’égalité salariale femme/homme.
-Un avenir de progrès pour notre jeunesse.

Tous en manifestation par tous les moyens, y compris par la grève, le 16 juin rdv 11h à Porte d’Aix – Marseille

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *